Ouvrons le livre Saint dans le chapitre 16 de Matthieu 16.5

Les disciples, en passant à l’autre bord, avaient oublié de prendre des pains. 16.6 Jésus leur dit: Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et des sadducéens. 16.7 Les disciples raisonnaient en eux-mêmes, et disaient: C’est parce que nous n’avons pas pris de pains. 16.8 Jésus, l’ayant connu, dit: Pourquoi raisonnez-vous en vous-mêmes, gens de peu de foi, sur ce que vous n’avez pas pris de pains? 16.9 Etes-vous encore sans intelligence, et ne vous rappelez-vous plus les cinq pains des cinq mille hommes et combien de paniers vous avez emportés, 16.10 ni les sept pains des quatre mille hommes et combien de corbeilles vous avez emportées? 16.11 Comment ne comprenez-vous pas que ce n’est pas au sujet de pains que je vous ai parlé? Gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens. 16.12 Alors ils comprirent que ce n’était pas du levain du pain qu’il avait dit de se garder, mais de l’enseignement des pharisiens et des sadducéens.

La lecture de ce texte suscite des questions. Qu’est ce que le levain ? Quelle est son action ? Qui sont les pharisiens et les sadducéens ? Pourquoi se méfier du levain ou de l’enseignement des pharisiens et des sadducéens?

Selon le dictionnaire Larousse, le levain est une substance propre à produire la fermentation dans un corps. Le levain est une substance, un produit qu’on utilise généralement pour faire lever, donner du volume ou augmenter les pates (pates de farine notamment). Luc 13 : 20-21 13.20 Il dit encore: A quoi comparerai-je le royaume de Dieu? 13.21 Il est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, pour faire lever toute la pâte. Nous avions déjà vu à travers le réseau des six paraboles présentant le royaume des cieux Matthieu 13 :24-53 que les trois premières paraboles présentent le Royaume des cieux comme UNE SEMENCE QUI PORTE SON FRUIT (bonne semence dans son champ-grain de moutarde semé-levain introduit dans trois mesures de farine) Les deux paraboles suivantes présentent le Royaume des cieux comme UN OBJET DE GRANDE VALEUR ET L’ATTITUDE QU’ON A QUAND ON LE DÉCOUVRE (trésor caché, perle de grand prix) La première et la dernière paraboles présentent le Royaume héritage comme LE LIEU DU TRI (laissez croître ensemble, toutes espèces de poissons) Le royaume de Dieu étant d’abord une réalité spirituelle comme on le voit dans Romains 14,17-18 ” le Royaume de Dieu n’est pas le manger et le boire, mais la Justice et la Paix et la Joie, par le Saint-Esprit ” (La Justice, la Paix et la Joie sont des fruits de l’Esprit que Dieu accordent maintenant à ceux qui soumettent leur vie au gouvernement de l’Esprit. Ces Fruits touchent aux sources les plus profondes de la vie spirituelle, et selon l’Apôtre inspiré, c’est le Royaume de Dieu !) , il est une semence qui porte son fruit. Le levain est donc une semence, un enseignement. Le royaume de Dieu, lui est une semence qui porte son fruit, qui apporte la transformation (2 Cor 5 : 17), le renouvellement (Rom 12 : 2), une semence de vie, une loi bâtie sur le fondement des Apôtres, le levain des pharisiens et des sadducéens doit en être le contraire d’où la mise en garde du Christ. Lisons à nouveau 1Cor 3 :10-14 pour comprendre ce mystère. 3.10 Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. 3.11 Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus Christ. 3.12 Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l’œuvre de chacun sera manifestée; 3.13 car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun. 3.14 Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. 3.15 Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu. Frères, chacun bâtît par l’enseignement qu’il apporte, le levain qu’il utilise pour faire lever la pate, et l’Apôtre donne un avertissement solennel à tous ceux qui se disent Serviteurs de Dieu. Ils doivent impérativement bâtir sur le fondement que les Apôtres ont posé. Les exemples qu’il cite sur ce avec quoi on peut bâtir sont la belle image du levain qui peut être utilisé. Si quelqu’un bâtit avec l’or, l’argent, les pierres précieuses (la Parole authentique), son œuvre subsistera à l’épreuve du feu. Par contre, celui qui bâtit avec du bois, du foin, du chaume (de fausses doctrines), son œuvre sera consumé par le feu dévorant. En effet, l’Eglise n’a été édifiée que sur le fondement des Apôtres, Christ étant la pierre angulaire. Eph 2 : 20 2.20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus Christ lui même étant la pierre angulaire. Qui sont les pharisiens et les sadducéens ? Les pharisiens : un parti juif qui mettait l’accent sur le respect des rites et des cérémonies. Ils prétendaient être plus pieux que les autres et se séparaient du peuple. Ils croyaient en l’immortalité de l’âme, la résurrection du corps et l’existence des anges et des démons. Matt 3 :7 ; 15 :1 ; 16 :1 ; 19 :3 ; 23 : 2 ; Luc 7 : 30 ; 18 :10 ; Actes 5 : 34 ; 23 : 6 Matt 15.1 Alors des pharisiens et des scribes vinrent de Jérusalem auprès de Jésus, et dirent: 15.2 Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens? Car ils ne se lavent pas les mains, quand ils prennent leurs repas. Matt 19.3 Les pharisiens l’abordèrent, et dirent, pour l’éprouver: Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque? 19.4 Il répondit: N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme 19.5 et qu’il dit: C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair? 19.6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. 19.7 Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce et de la répudier? 19.8 Il leur répondit: C’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; au commencement, il n’en était pas ainsi.

Les saducéens : un parti juif de philosophie matérialiste, qui niait la résurrection et l’existence des anges et des démons. Ils rejetaient également la tradition des anciens Mat 3 : 7, 16 :6 ; 22 :23,34 ; Actes 4 :1 ; 5 :17 ; 23 : 6-8 Actes 4.1 Tandis que Pierre et Jean parlaient au peuple, survinrent les sacrificateurs, le commandant du temple, et les sadducéens, 4.2 mécontents de ce qu’ils enseignaient le peuple, et annonçaient en la personne de Jésus la résurrection des morts. Actes 5.17 Cependant le souverain sacrificateur et tous ceux qui étaient avec lui, savoir le parti des sadducéens, se levèrent, remplis de jalousie, 5.18 mirent les mains sur les apôtres, et les jetèrent dans la prison publique. Actes 23.6 Paul, sachant qu’une partie de l’assemblée était composée de sadducéens et l’autre de pharisiens, s’écria dans le sanhédrin: Hommes frères, je suis pharisien, fils de pharisien; c’est à cause de l’espérance et de la résurrection des morts que je suis mis en jugement. 23.7 Quand il eut dit cela, il s’éleva une discussion entre les pharisiens et les sadducéens, et l’assemblée se divisa. 23.8 Car les sadducéens disent qu’il n’y a point de résurrection, et qu’il n’existe ni ange ni esprit, tandis que les pharisiens affirment les deux choses. 23.9 Il y eut une grande clameur, et quelques scribes du parti des pharisiens, s’étant levés, engagèrent un vif débat, et dirent: Nous ne trouvons aucun mal en cet homme; peut- être un esprit ou un ange lui a-t-il parlé. Quand on parle du pharisaïsme, on parle généralement de formalisme, de propre justice Jean 8.3 Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère; 8.4 et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. 8.5 Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu? Regardons quelques caractéristiques des pharisiens Ils aiment les honneurs, les titres ronflants et font tout dans l’optique d’être vus des hommes 23.5.

Ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes. Ainsi, ils portent de larges phylactères, et ils ont de longues franges à leurs vêtements; 23.6 ils aiment la première place dans les festins, et les premiers sièges dans les synagogues; 23.7 ils aiment à être salués dans les places publiques, et à être appelés par les hommes Rabbi, Rabbi. 23.8 Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères. Les cinq dons Ministères (Apôtre, prophète, docteur, Evangéliste, Pasteur) et les fonctions telles diacres, anciens, évêques ou surveillants, présidents de séance ne sont plus préférés de nos jours. Ils préfèrent Sénior Bishop, Prophète majeur, archiBishop, Très très révérend, Général, Coursier international, Envoyé du Ciel, etc. Matt 6.1 Gardez-vous de pratiquer votre justice devant les hommes, pour en être vus; autrement, vous n’aurez point de récompense auprès de votre Père qui est dans les cieux. 6.2 Lors donc que tu fais l’aumône, ne sonne pas de la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d’être glorifiés par les hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. 6.3 Mais quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite, 6.4 afin que ton aumône se fasse en secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. 6.5 Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Ils font profession de foi que pour l’argent, vendant des brochures, exigeant des sommes pour des prières et rituels Matt 23.14 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous dévorez les maisons des veuves, et que vous faites pour l’apparence de longues prières; à cause de cela, vous serez jugés plus sévèrement. Ils méprisaient les autres, vivant dans une sorte de supériorité et ignorant leur propre nature Luc 18.10 Deux hommes montèrent au temple pour prier; l’un était pharisien, et l’autre publicain.  18.11 Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même: O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain; 18.12 Je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus. 18.13 Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant: O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. 18.14 Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé. Ils se cachaient derrière la chair de Moïse pour en réalité exprimer leur méchanceté et mauvais cœur Exemple du corban – du divorce des femmes – de la lapidation des femmes Matt 23.23 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité: c’est là ce qu’il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses. 23.25 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et qu’au dedans ils sont pleins de rapine et d’intempérance. 23.27 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés. Ils pensaient détenir une vérité plus grande que celle de Christ comme nombreux aujourd’hui.

Un ivoirien qui se déclare Messie, brûle les Bibles, établit des Apôtres Voici un individu né en Décembre 1972 à Katadji dans le département de Sikensi qui se déclare comme le seul vrai prophète de notre époque après une après visitation qu’il aurait reçu d’un soi-disant ange. Il se dit être le prophète-messager du cri de minuit, selon Matthieu 25:6. Il se déclare prophète, porteur d’un message au même titre qu’Esaïe, Jérémie, et les autres prophètes de la Bible. Il aurait reçu le 24 avril 1993 un appel et une commission de la part de dieu pour être son envoyé, son prophète sur la terre pour éclairer l’humanité.

Selon lui, la lumière que dieu a envoyé dans le monde est Kacou Philippe. Il affirme que l’église commence avec Jean le Baptiste et c’est le baptême de la repentance. Puis vient le baptême de la rémission des péchés avec les apôtres, ensuite le baptême de la justification par la foi avec Martin Luther, le baptême de la renaissance de l’Église après les premières persécutions romaines, puis le baptême d’adoption, s le baptême de la sanctification avec John Wesley, le baptême de la régénération avec le pentecôtisme, le baptême de la restauration avec William Branham, et enfin le baptême de la restitution avec Kacou Philippe. Ses propres paroles « dieu a tant aimé le monde aujourd’hui, qu’il a envoyé son bien-aimé le prophète Kacou Philippe, afin que l’humanité ne périsse pas, mais que l’humanité ait la vie éternelle (Kacou  Philippe a cette audace de remplacer copieusement Jean 3:16). J’ai été baptisé, et en 2002 lorsque

j’ai commencé le ministère, j’ai rebaptisé celui qui m’a baptisé en 1993. Je ne suis pas venu fonder une religion, mais apporter la lumière sur la terre, afin que la terre soit éclairée. » « Je suis celui en qui l’humanité devrait croire pour faire la volonté de dieu , et qu’au jour du jugement les hommes s’approcheront devant dieu, qui leur demandera compte de n’avoir pas cru en Kacou Philippe. Et mon livre est le livre de «vie» de cette génération… Et que les vivants de mon temps seront jugés par mon livre (quel blasphème!) »

En ce temps où nous vivons, en dehors de moi qui suis le prophète Kacou Philippe, il n’ y a pas eu d’autres appels et il n’y en aura pas, et c’est moi le prophète Kacou Philippe qui appellera les apôtres de mon temps, comme Jésus a appelé les apôtres de son temps, comme dans chaque génération il y a une personne qui a un appel. Sa réponse à «comment devient-on chrétien?»: chrétien se définit comme petit Christ, c’est celui qui suit Christ, donc si aujourd’hui on ne voit pas Christ, comment le suivre? Christ va s’identifier au travers d’une personne et c’est cette personne là que les chrétiens doivent suivre, c’est à dire Kacou Philippe (Il pense que christ s’est manifesté au travers de lui, et que c’est lui les gens doivent suivre pour devenir chrétiens). En dehors de moi Kacou Philippe, il n’ y a pas de serviteurs de dieu (pas Celui de la Bible), je suis son unique serviteur et prophète sur la terre. La Bible est un assemblage de livres de prophètes que Dieu avait envoyés sur la terre et dont certains de leurs livres ne figurent pas dans la Bible, tout comme le livre du prophète Kacou Philippe;… La Bible est incomplète, et elle ne peut pas être définie comme la parole complète de Dieu, car il y a encore des prophètes comme Kacou Philippe qui n’ont pas leurs livres dans la Bible. La Bible occupe la place d’un rétroviseur, pour voir ce que Dieu a fait dans le passé, donc l’église qui se base sur ce rétroviseur n’ira pas loin, car elle fera des accidents; l’église peut conduire le véhicule sans regarder au rétroviseur, mais en regardant au pare-brise qui est le prophète vivant c’est à dire Kacou Philippe. (En conclusion selon lui jetez vos Bibles, et lisez son livre à lui pour avoir le salut, pour ne pas dire la perdition). Le baptême de la restitution est fait au Nom de Kacou Phillipe. Oh d’horribles blasphèmes et des doctrines de démons B. Un américain se fait passer pour Jésus Un américain se présente aujourd’hui comme étant Jésus. Sa femme a été interrogée si elle croyait qu’il était vraiment Jésus, elle a répondu « bien sur que oui, il est Jésus) C. Une femme déclare être Dieu qui est venu sur terre Elle porte une grosse croix au cou. On lui a demandé d’où elle tenait son pouvoir, elle a répondu « Mais comment, je vous dis je suis dieu, c’est moi qui donne le pouvoir !!!! Qu’enseignaient les pharisiens pour que le Seigneur nous demande de nous en méfier ? Pourquoi se méfier du levain ou de l’enseignement des pharisiens ?

 1) Parce qu’ils enseignaient que Jésus ne pouvait pas être Dieu. Frères, rejeter la divinité de Christ est l’erreur la plus fondamentale d’une doctrine, UN LEVAIN QUI DETRUIT. Les pharisiens chassaient de la synagogue tous ceux qui reconnaissait que Jésus était le Christ comme nous l’avons vu dans la prédication « Méfions nous de ces curieuses synagogues » Jean 9.22 Ses parents dirent cela parce qu’ils craignaient les Juifs; car les Juifs étaient déjà convenus que, si quelqu’un reconnaissait Jésus pour le Christ, il serait exclu de la synagogue. 9.23 C’est pourquoi ses parents dirent: Il a de l’âge, interrogez-le lui-même. 9.24 Les pharisiens appelèrent une seconde fois l’homme qui avait été aveugle, et ils lui dirent: Donne gloire à Dieu; nous savons que cet homme est un pécheur. Ils sont nombreux aujourd’hui à enseigner autant : Jésus est un Ange, il est la deuxième personne de la trinité, il est le Fils eternel, il est Dieu le Fils, etc. ignorant totalement le mystère dévoilé par l’Apôtre Paul, la théophanie, Dieu fait chair, « le changement de masque de Dieu » 1 Tim 3.16 Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: Dieu a été manifesté en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire. C’est pourquoi il est l’image visible du Dieu invisible et la Bible l’appelle Père Eternel et non Fils éternel. C’est le sang de Dieu qui a coulé à la croix et Il est le « Je suis » de l’Ancien Testament Col 1.15 Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Esaie 9.5 Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. Actes 20.28 Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Église du Seigneur, qu’il s’est acquise par son propre sang. Jean 8.24 C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés. Jean 8.56 Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu’il verrait mon jour: il l’a vu, et il s’est réjoui. 8.57 Les Juifs lui dirent: Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham! 8.58 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis. 13.8 Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement. C’est à juste titre qu’il a dit à Philippe que celui qui m’a vu a vu le Père, ce que les pharisiens rejetaient catégoriquement.

2) Parce que malgré la grâce, ils enseignaient l’application à la lettre de la Loi de Moïse. Voyons quelques exemples  Sur le sabbat La guérison de l’aveugle un jour du sabbat était un blasphème pour les pharisiens. Jean 9.13 Ils menèrent vers les pharisiens celui qui avait été aveugle. 9.14 Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue, et lui avait ouvert les yeux. 9.15 De nouveau, les pharisiens aussi lui demandèrent comment il avait recouvré la vue. Et il leur dit: Il a appliqué de la boue sur mes yeux, je me suis lavé, et je vois. 9.16 Sur quoi quelques-uns des pharisiens dirent: Cet homme ne vient pas de Dieu, car il n’observe pas le sabbat. D’autres dirent: Comment un homme pécheur peut-il faire de tels miracles? Jean 7.22 Moïse vous a donné la circoncision, -non qu’elle vienne de Moïse, car elle vient des patriarches, -et vous circoncisez un homme le jour du sabbat. 7.23 Si un homme reçoit la circoncision le jour du sabbat, afin que la loi de Moïse ne soit pas violée, pourquoi vous irritez-vous contre moi de ce que j’ai guéri un homme tout entier le jour du sabbat? Matt 12.1 En ce temps-là, Jésus traversa des champs de blé un jour de sabbat. Ses disciples, qui avaient faim, se mirent à arracher des épis et à manger. 12.2 Les pharisiens, voyant cela, lui dirent: Voici, tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat. 12.3 Mais Jésus leur répondit: N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui;  12.4 comment il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu’il ne lui était pas permis de manger, non plus qu’à ceux qui étaient avec lui, et qui étaient réservés aux sacrificateurs seuls? 12.5 Ou, n’avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de sabbat, les sacrificateurs violent le sabbat dans le temple, sans se rendre coupables? 12.6 Or, je vous le dis, il y a ici quelque chose de plus grand que le temple. 12.7 Si vous saviez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n’auriez pas condamné des innocents. 12.8 Car le Fils de l’homme est maître du sabbat. 12.9 Étant parti de là, Jésus entra dans la synagogue. 12.10 Et voici, il s’y trouvait un homme qui avait la main sèche. Ils demandèrent à Jésus: Est-il permis de faire une guérison les jours de sabbat? C’était afin de pouvoir l’accuser. 12.11 Il leur répondit: Lequel d’entre vous, s’il n’a qu’une brebis et qu’elle tombe dans une fosse le jour du sabbat, ne la saisira pour l’en retirer? 12.12 Combien un homme ne vaut-il pas plus qu’une brebis! Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat. 12.13 Alors il dit à l’homme: Étends ta main. Il l’étendit, et elle devint saine comme l’autre. 12.14 Les pharisiens sortirent, et ils se consultèrent sur les moyens de le faire périr. Le sabbat était une institution forte de l’ancienne alliance Ex 20 :8 ; 34 :21 ; 35 :3 ; Lev 26 :2 ; Deut 5 : 12 ; Esaie 58 : 13 Dans la liberté que nous apporté Christ (nous verrons le nouveau sacerdoce, la nouvelle LOI, le nouveau Sacrificateur plus bas), ce qui est important, c’est la recherche d’un lieu de prière le jour du sabbat ou de repos et non une fixation sur un jour précis. Actes 16.13 Le jour du sabbat, nous nous rendîmes, hors de la porte, vers une rivière, où nous pensions que se trouvait un lieu de prière. Nous nous assîmes, et nous parlâmes aux femmes qui étaient réunies. 16.14 L’une d’elles, nommée Lydie, marchande de pourpre, de la ville de Thyatire, était une femme craignant Dieu, et elle écoutait. Le Seigneur lui ouvrit le coeur, pour qu’elle fût attentive à ce que disait Paul. 16.15 Lorsqu’elle eut été baptisée, avec sa famille, elle nous fit cette demande: Si vous me jugez fidèle au Seigneur, entrez dans ma maison, et demeurez-y. Et elle nous pressa par ses instances. Actes 17.1 Paul et Silas passèrent par Amphipolis et Apollonie, et ils arrivèrent à Thessalonique, où les Juifs avaient une synagogue. 17.2 Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux, d’après les Écritures, 17.3 expliquant et établissant que le Christ devait souffrir et ressusciter des morts. Et Jésus que je vous annonce, disait-il, c’est lui qui est le Christ. Actes 18.4 Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs. 18.5 Mais quand Silas et Timothée furent arrivés de la Macédoine, il se donna tout entier à la parole, attestant aux Juifs que Jésus était le Christ.  Sur la dîme Payer la dîme comme au temps de la Loi relève du pharisianisme. Nous restons ainsi sous le joug de la malédiction. Gal 3.10 Car tous ceux qui s’attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction; car il est écrit: Maudit est quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique. Gal 3.13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous-car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois, 3.14 afin que la bénédiction d’Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus Christ, et que nous reçussions par la foi l’Esprit qui avait été promis. Rom 10.4 car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient. Gal 5.3 Et je proteste encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu’il est tenu de pratiquer la loi tout entière. 5.4 Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi; vous êtes déchus de la grâce. La dîme était une prescription, un devoir religieux légal. Elle ne se payait jamais en espèces comme on le voit dans l’ancienne alliance (retrouver les détails dans l’étude biblique sur les 11 manières d’offrir à Dieu pour défoncer les portes de la bénédiction matérielle et financière).  Mal 3.8 Un homme trompe-t-il Dieu? Car vous me trompez, Et vous dites: En quoi t’avonsnous trompé? Dans les dîmes et les offrandes. 3.9 Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière! 3.10 Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l’épreuve, Dit l’Éternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. Deut 14.24 Peut-être lorsque l’Éternel, ton Dieu, t’aura béni, le chemin sera-t-il trop long pour que tu puisses transporter ta dîme, à cause de ton éloignement du lieu qu’aura choisi l’Éternel, ton Dieu, pour y faire résider son nom. 14.25 Alors, tu échangeras ta dîme contre de l’argent, tu serreras cet argent dans ta main, et tu iras au lieu que l’Éternel, ton Dieu, aura choisi. 14.26 Là, tu achèteras avec l’argent tout ce que tu désireras, des bœufs, des brebis, du vin et des liqueurs fortes, tout ce qui te fera plaisir, tu mangeras devant l’Éternel, ton Dieu, et tu te réjouiras, toi et ta famille. 14.27 Tu ne délaisseras point le Lévite qui sera dans tes portes, car il n’a ni part ni héritage avec toi. Aujourd’hui, nous avons un nouveau sacerdoce dont Christ en est le Souverain Sacrificateur. Heb 7.11 Si donc la perfection avait été possible par le sacerdoce Lévitique, -car c’est sur ce sacerdoce que repose la loi donnée au peuple, -qu’était-il encore besoin qu’il parût un autre sacrificateur selon l’ordre de Melchisédek, et non selon l’ordre d’Aaron? 7.12 Car, le sacerdoce étant changé, nécessairement aussi il y a un changement de loi. Heb 2.17 En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation des péchés du peuple; Heb 9.11 Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à- dire, qui n’est pas de cette création; 9.12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Heb 10.19

Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire 10.20 par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est- à-dire, de sa chair, 10.21 et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, 10.22 approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. La loi de Moïse a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, et Christ étant venu avec une nouvelle Loi, un nouveau commandement, nous ne devons plus être sous ce pédagogue. Payer la dîme comme au temps de la Loi relève du pharisianisme. Nous restons ainsi sous le joug de la malédiction. Gal 3.25 La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. 3.26 Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus Christ; 3.27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. 3.28 Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus Christ. 3.29 Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse. La loi de Moïse a donc été rendue meilleure par la Loi de Christ. Nous sommes désormais sous un nouveau commandement, une nouvelle Loi. Nous devrons par conséquent mieux faire que les gens du temps de la loi mosaïque. Heb 10.9 il dit ensuite: Voici, je viens Pour faire ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. 10.10 C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus Christ, une fois pour toutes. 10.11 Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, 10.12 lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu, Gal 6.2 Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ.  Jean 13.34 Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. 13.35 A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. Matt 23.23 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité: c’est là ce qu’il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses. Frères, sous la Loi de Christ, c’est l’offrande de notre VIE ENTIERE y compris NOS BIENS. Rom 12.1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. 2 Cor 5.14 Car l’amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts; 5.15 et qu’il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. Méfions nous avec soin du levain mieux de l’enseignement des pharisiens.