ATTENTION !! DEUX SEMENCES TOTALEMENT DIFFERENTES CROISSENT ENSEMBLE

Frères, nous sommes là ce matin pour célébrer celui qui été présenté dans le livre de

Matthieu comme le Messie,

Marc comme le Serviteur parfait de l’Eternel,

Luc comme le Fils de l’Homme,

Jean comme le Fils de Dieu,

Actes des Apôtres, comme Jésus glorifié,

Romains comme Celui qui justifie,

Galates comme Celui qui rachète de la malédiction de la loi,

Ephésiens comme le Chef de l’Eglise,

1et 2 Thessanoliciens comme le Seigneur qui revient,

Hébreux comme le Souverain Sacrificateur,

1et 2 Pierre comme le Souverain Pasteur,

Apocalypse comme le Roi des Rois et le Seigneur des Seigneurs.

Oui, Il est notre STAR, LE SEIGNEUR JESUS CHRIST, qu’Il est digne de nos ovations !!!

Je voudrais aller droit au but ce matin en vous conduisant dans le 13ème chapitre du livre de Matthieu à partir du verset 24.

Matt 13.24

Il leur proposa une autre parabole, et il dit: Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ.

13.25

Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla.

13.26

Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi.

13.27

Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire: Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie?

13.28 

Il leur répondit: C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent: Veux-tu que nous allions l’arracher?

13.29

Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé.

13.30

Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.

Nous avons longuement présenté le royaume des cieux dans l’étude biblique n°5 (www.egliseeiva.com/ Le royaume des cieux) et je ne voudrais pas m’y attarder ce matin. Nous savons désormais que les expressions « Royaume des cieux » et « Royaume de Dieu » désignent une seule et même chose, le terme « des cieux » étant simplement une métonymie toponymique euphémisante pour désigner Dieu.

Nous savons que le Royaume de Dieu est à la fois une réalité spirituelle vécue maintenant par ceux qui se soumettent au Gouvernement de l’Esprit et un héritage que Dieu donnera à son Peuple quand le Christ viendra dans Sa Gloire.

Rom 14.17

Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint Esprit.

Matt 25.34

Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.

L’oeuvre du Saint Esprit se produit sue terre. Pour rentrer dans le royaume héritage plus tard, il faut y être maintenant sinon tu ne seras pas à l’aise dans ce royaume, c’est une aberration de croire que les gens vivent dans un autre royaume sur cette terre et quand ils meurent, ils se retrouveront dans un royaume dont ils ignorent tous les principes et règles de vie !!!

Le Royaume de Dieu est un règne dans lequel les hommes rentrent maintenant et pourtant c’est un Règne dans lequel ils entreront à l’avenir.

Matt 21.31

Lequel des deux a fait la volonté du père? Ils répondirent: Le premier. Et Jésus leur dit: Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu.

Matt 8.11

Or, je vous déclare que plusieurs viendront de l’orient et de l’occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux.

C’est un cadeau que Dieu nous accordera à l’avenir et qu’on doit pourtant recevoir dans le présent

Luc 12.32

Ne crains point, petit troupeau; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume. Marc 10.15

Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n’y entrera point.

Nous avons compris que le Royaume de Dieu, c’est sa Royauté, sa Puissance, Son Autorité, Sa Loi. On a vu plusieurs termes désignant le royaume comme la LOI que Dieu a donné au roi. Nous devons ” recevoir le Royaume de Dieu comme de petits enfants “. Que recevons-nous ? Le Ciel ? L’Église ? Non ! Mais Sa Loi ! C’est la Loi de Dieu que nous recevons. Pour entrer dans le Royaume héritage, on doit se soumettre à l’Autorité de Dieu sur cette terre.

Nous avons réalisé que si tu n’es pas dans le royaume maintenant, tu ne peux être dans le royaume héritage plus tard. C’est pourquoi le royaume des cieux est présenté comme une semence qui doit porter du bon fruit maintenant. C’est le bon fruit issu de cette bonne semence qui sera amassée dans le grenier, image du royaume héritage.

Même Karl Max, en dépit de son athéisme public, quand il est rentré en lui même a reconnu avoir perdu le royaume héritage. Au moment où Jung disait de lui « Marx réussira certainement à chasser Dieu de son Ciel », Karl Marx avoue « Ainsi, j’ai perdu le ciel, je le sais très bien. Mon âme, naguère fidèle à Dieu a été marquée pour l’Enfer ».

[ Permettez moi de faire une digression sur Karl Max. Proudhon, un ami de Karl Marx qui adorait satan disait ceci de Dieu « Dieu est stupidité et lâcheté, Dieu est hypocrisie et fausseté, Dieu est tyrannie et pauvreté, Dieu est mauvais…Je jure ô Dieu la main levée vers le ciel que tu n’es rien d’autre que l’exécuteur de ma raison, le spectre de ma conscience…Dieu est essentiellement anti-civilisé, anti-libéral, anti-humain »

Ils avaient crée ensemble le notre père satanique et blasphématoire

« Notre Père qui est à Petesbourg, que votre nom soit maudit, que votre règne s’effondre, que votre volonté ne soit pas accomplie pas même en enfer. Donnez nous notre pain que vous avez volé et payez nos dettes comme nous avons payé les vôtres jusqu’à maintenant et ne induisez plus en tentation mais délivrez nous du mal, la police de Plehve et anéantissez son maudit gouvernement. Mais comme vous êtes faible et pauvre en esprit, que c’en soit fini de vous pour l’éternité ». ]

Malheureusement, le texte que nous avons lu ce matin, et c’est l’objet de mon interpellation nous révèle qu’il y a deux semences totalement différentes qui croisent ensemble dans ce que les gens appellent « église ». Oui, deux semences radicalement différentes.

Par leur auteur : celui qui sème le blé a de bonnes intentions, veut récolter du bon fruit.

Celui qui sème l’ivraie est son ennemi, il cherche à créer la confusion, à corrompre le blé

Par l’heure de la semence : On ne nous dit pas à quel moment le premier a semé mais on imagine que ce soit en plein jour. Il n’avait rien à cacher, il était pur de coeur. Le second par contre a attendu la nuit pour semer et s’en aller discrètement. Nous avons affaire à une semence de la lumière contre une semence de l’obscurité, une semence du jour contre une semence de la nuit.

Par la nature de la semence : Pendant que le premier a semé le blé, le second lui a semé l’ivraie, une plante qui ressemble étrangement au blé, ceci pour éviter qu’on s’en rendre 

compte. . Il a utilisé une tactique de ruse qui ressemble à ce que Paul disait de satan « il se déguise en ange de lumière ».

OUI, ATTENTION !! DEUX SEMENCES TOTALEMENT DIFFERENTES CROISSENT ENSEMBLE DANS CE QUE LES GENS APPELLENT EGLISE

Le blé et l’ivraie croissent ensemble sans qu’on ne puisse faire quelque chose. La réaction du Maître face au désir de ses serviteurs d’extirper l’ivraie est impétrée de révélation : LAISSEZ LES CROITRE ENSEMBLE. Oui, lé blé et l’ivraie croisent ensemble, deux semences à auteurs différents croissent ensemble dans la pseudo-église.

Les deux semences se ressemblent tellement que l’oeil humain aura du mal à les séparer au point de confondre le blé de l’ivraie ou prendre l’ivraie pour un blé. C’est à la maturité, au dernier jour, que cet exercice sera aisé mais pour l’heure, nous devons savoir que dans ce que les gens appellent église, deux semences radicalement différentes croissent ensemble !!

Cela est mis en relief plus d’une fois dans les Saintes écritures. Trouvons un premier exemple dans le livre de Luc 18 : 10-13

Luc 18.10

Deux hommes montèrent au temple pour prier; l’un était pharisien, et l’autre publicain.

18.11

Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même: O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain;

18.12

je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus.

18.13

Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant: O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur.

Dans le même temple, nous trouvons un pharisien et un publicain, deux semences visiblement différentes. Nous avons longuement présenté les pharisiens dans la prédication (www.egliseeiva.com/ Méfions nous du levain des pharisiens et des saducéens). Je voudrais juste dire que c’est un groupe de personnes qui croit à la loi de Moïse, à l’immortalité de l’âme, à la résurrection des morts, l’existence des anges et des démons. C’est un parti juif qui mettait l’accent sur le respect des rites et des cérémonies. Ils prétendaient être plus pieux que les autres et se séparaient du peuple. Pour eux, tout ce qui frappe aux yeux a plus d’importance, ils sont réputés vantards et hypocrites. Jésus disait souvent « scribes et pharisiens hypocrites ». Dans la parabole, on les perçoit comme des suffisants, enflés d’orgueil et pourtant loin de Dieu.

Le publicain, c’est un collecteur d’impôt. Il percevait les taxes sur les marchandises d’un lieu à un autre. Ils étaient réputés voleurs et rejetés par les juifs. Dans la parabole, il est à l’image de l’homme qui connaît sa nature devant Dieu et qui ne cherche qu’à lui plaire.

ATTENTION !! DANS LES ENDROITS APPELES TEMPLES, DEUX SEMENCES TOTALEMENT DIFFERENTES CROISSENT ENSEMBLE 

Le deuxième exemple se trouve dans les lettres aux églises du livre d’Apocalypse. Au moment où la couronne était promise aux philadelphiens, les Laodicéens étaient tout leur contraire. Deux semences croissent encore ensemble.

Ap 3.7

Écris à l’ange de l’Église de Philadelphie: Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n’ouvrira:

3.8

Je connais tes oeuvres. Voici, parce que tu a peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom, j’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer.

3.9

Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t’ai aimé.

3.10

Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre.

3.11

Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne (voici ceux qui auront le royaume héritage !!).

3.14

Écris à l’ange de l’Église de Laodicée: Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu:

3.15

Je connais tes oeuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant!

3.16

Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.

3.17

Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu,

3.18

je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.

Pendant le premier groupe (les philadelpiens) connaissait la vérité, était agréable à Dieu, le deuxième (les laodicens) vivait totalement dans l’ignorance, le faux enseignement, se contentait de la gloire et de l’honneur des hommes. Nous les retrouvons aujourd’hui, dans les grandes bâtisses, ayant beaucoup d’argent, des hectares de terrain, parlant aux monarques, rois, présidents…ils sont riches !!! Alors qu’en réalité, ils sont malheureux, misérable, pauvre aveugle et nu car ils refusent les dons spirituels croyant réussir sans Dieu et ses dons. Les propos de Jésus nous donnent de comprendre que là où il y a trop de monde, il faut bien regarder la semence qui en est la base, celle du jour ou de la nuit, le blé ou l’ivraie (rires…).

Matt 7.13

Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.

7.14

Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.

Jean 6.66

Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n’allaient plus avec lui.

6.67

Jésus donc dit aux douze: Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller?

6.68

Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle.

6.69

Et nous avons cru et nous avons connu que tu es le Christ, le Saint de Dieu.

Une semence qui aimé la vérité car l’auteur est lui-même la vérité et une autre qui ne l’aimé pas car l’auteur est le père du mensonge.

Le troisième exemple est celui des dix vierges. Elles se ressemblaient car toutes vierges, avaient à l’apparence les potentialités de marier l’époux. Vous ne pouvez pas aller à un mariage si vous savez que l’époux ne vous agrée pas, jamais. Si elles sont allées, c’est parce qu’elles étaient sures, croyaient que les autres étaient comme elles, on est toutes vierges disaient-elles mais le problème c’est est ce que vous êtes de la même semence ? Est ce que vous êtes sorties de lui ? Vous savez, le blé et l’ivraie se ressemblent, ils chantent les mêmes chants, tapent les mêmes tam-tam, tapent les mêmes batteries, jouent les mêmes pianos, font culte les dimanches, organisent des veillées, des croisades, des retraites, bref, ils ont une ressemblance apparente mais attention, c’est une question de semence.

Matt 25.1

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux.

25.2

Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages.

25.3

Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles;

25.4

mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases.

25.5

Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent.

25.6

Au milieu de la nuit, on cria: Voici l’époux, allez à sa rencontre!

25.7

Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes.

25.8

Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.

25.9

Les sages répondirent: Non; il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous.

25.10 

Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.

25.11

Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous.

25.12

Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas.

Vous voyez, le problème entre ces deux groupes de vierges étaient que cinq étaient sages et les autres folles. Qui peut semer deux semences aussi différentes, c’est l’ennemi qui a semé les cinq autres. Et elles sont dans ce qu’on appelle « église » au point de prétendre même qu’elles deviendront épouses.

Frères, maintenant, nous savons depuis le commencement que seul ce qui est sorti d’Adam s’appelle Eve, seul ce qui sorti est de Ish (homme) s’appelle Isha (femme). Les animaux des champs, le bétail, et les oiseaux du ciel furent formés du sol. Ils ne provenaient pas d’Adam, ne pouvaient donc pas être son complément. Eve fut formée d’une côte prise d’Adam, elle est un élément constitutif d’Adam. Cela signifie que l’Eglise est issue de Christ. Seul ce qui provient de Christ pet être l’Eglise. Tout ce qui prend sa source ailleurs qu’en Lui n’est pas l’Eglise. Oui, tout ce qui n’est pas sorti de Christ n’est pas l’Eglise mieux l’Epouse. L’Epouse doit absolument sortir de Christ. Tout ce qui sort d’un pape, d’un archi-bishop, d’un prophète nouveau, d’un voyant nouveau …n’est pas l’Epouse.

Frères, nous parlons de semence de l’ennemi, il doit le faire avec ruse. L’histoire nous montre que les efforts de satan pour détruire l’Eglise du Christ par la violence furent tous vains. Elle rapporte que les persécutions de l’Eglise primitive commencées sous le règne de Néron (Empereur de Rome 55-68 de notre ère) vers le temps du martyr de Paul, continuèrent avec plus ou moins d’intensités des siècles durant. Les chrétiens étaient accusés faussement des crimes les plus odieux et rendus responsables des grandes calamités telles que les famines, les pestes et les tremblements de terre. Ils étaient condamnés comme rebelles contre l’empire, ennemis de la religion et nuisibles à la société. Un grand nombre furent jetés aux bêtes féroces ou brulés vifs dans les amphithéâtres. Certains furent crucifies, d’autres furent couverts de peaux de bêtes sauvages et lancés dans les arènes pour être dévorés par les chiens. Les ouvriers de Dieu étaient détruits mais son oeuvre allait toujours de l’avant. Un chrétien disait « vous pouvez nous tourmenter, nous affliger et nous torturer…plus on nous abat, plus d’autres prennent la relève. Le sang des chrétiens est une semence ». Finalement satan, entreprit d’obtenir par la ruse ce qu’il n’était pas arrivé à s’assurer par la force. Il sèmera une semence qui ressemble au blé mais qui est de l’ivraie !!! Alleluia, béni soit Dieu de nous donner de comprendre ces choses.

Ainsi, à partir du 16ème siècle, quand la Rome païenne est devenue la Rome papale, on a assisté à la mise sur pied du purgatoire (cette hérésie enseignait l’existence d’un endroit de tourment où les âmes devraient souffrir pour leurs péchés et qu’une fois libérés de toutes impuretés, elles pouvaient être admises au Ciel), des indulgences (on enseignant qu’en versant un certain montant d’agent à l’église, ils pourraient obtenir le pardon de leurs péchés ou délivrer les âmes de leurs biens aimes décédés et gémissant dans les flammes horribles). C’est ainsi que Rome remplissait ses coffres et entretenait sa magnificence. Les déclarations suivantes étaient monnaie courante :

« Le pape est d’une telle dignité et exaltation qu’il n’est pas un homme ordinaire mais bien plutôt comme Dieu et le vicaire de Dieu »

« Le pape est couronné d’une triple couronne, en tant que roi du ciel, de la terre et des régions obscures »

« S’ils étaient possible aux anges de se tromper en matière de foi ou de s’y opposer, ils pourraient être jugés et ex-communiés par le pape »

« Le pape étant dieu sur terre, il est le seul souverain des disciples de christ, le rois des rois, ayant le pouvoir absolu et à qui a été confié par le dieu omnipotent, la responsabilité de régner sur le royaume non seulement terrestre mais aussi céleste »

« Le pape peut modifier la loi divine, étant donné que son pouvoir lui vient de Dieu et non des hommes »

La mère des abominations, la grande babylone ayant ainsi un pouvoir remarqué, va engendrer de nombreuses filles. C’est une transmission de semences. Elles s’appelleront toutes églises mais ne seront jamais l’Epouse. Regardez comment ses filles la ressemblent aujourd’hui, ils récitent ensemble le « symbole des apôtres » disant je crois à la sainte église catholique ou universelle, je crois à a communion des saints (c’est du spiritisme), ils récitent ensemble le « notre père qui est aux cieux », ils portent de longues robes lors des cultes, ils se souviennent mieux prient pour les morts, ils instituent des cours de baptême oubliant que l’ordre du Seigneur est baptiser et enseigner, ils aspergent dans les temples même les bébés, ils observent une solennité du culte s’apposant au mouvement de l’Esprit, ils font des prières oecuméniques, ils distribuent des biscuits et de nombreuses coupes en pleine journée dans ce qu’ils appellent eucharistie ou sainte cène, ils se font appeler Monseigneur, Mon père, Surintendant, Très Très Révérend…Oh, la semence de la nuit se perpétue.

ATTENTION !! DEUX SEMENCES TOTALEMENT DIFFERENTES CROISSENT ENSEMBLE DANS CE QU’ON APPELLE EGLISE

Mais avant de voir ce qui caractéristique ces deux semences, allons au commencement pour comprendre que cette attitude de l’ennemi ne date pas d’aujourd’hui. Jésus, dans sa parabole ne fait que la mettre en lumière. Déjà, au commencement, alors que Adam était appelé « fils de Dieu », comment aurait-il pu mettre au monde un fils du diable. Une autre semence est intervenue.

Regardez au commencement comment on décrit celui qui va engendrer la mauvaise semence, le serpent. Remarquez bien ceci, le serpent n’était pas un reptile. Il était le plus rusé de tous les animaux des champs. Rusé veut dire“ intelligent, astucieux ”, et la meilleure interprétation de l’hébreu (m-a-h-a-h), veut dire “ qui possède une véritable connaissance des principes de la vie ”. Frères, la semence de la nuit est faite avec ruse sinon on la distinguerait tout de suite du blé !!! Attention, une autre semence côtoie la vraie

Au commencement, deux hommes sont allées donner une offrande à Dieu. La bible nous rapporte qu’une des offrandes fut approuvée de Dieu et l’autre non. Comment est-ce qu’Abel a su qu’il fallait offrir un agneau, au lieu d’offrir comme Caïn les fruits des champs ? I1 en a reçu la révélation spirituelle. Vous ne la recevez pas dans les séminaires. Vous ne la recevez pas par les dénominations. Vous la recevez du Ciel.

En réalité, les Ecritures révèlent que Caïn était du malin. Depuis le commencement, une autre semence est venue perturber l’adoration de Dieu. On retrouve encore la semence de l’ennemi venue surprendre Eve quand son mari était absent (Jésus n’a t-il pas dit pendant que les gens dormaient). Regardez comme la semence du meurtrier s’est perpétuée. Il n’était pas une bonne semence mais il est allé aussi donner une offrande à Dieu. ATTENTION !! DEUX SEMENCES TOTALEMENT DIFFERENTES SE COTOIENT. 

Gen 4.8

Cependant, Caïn adressa la parole à son frère Abel; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua.

Gen 4.9

L’Éternel dit à Caïn: Où est ton frère Abel? Il répondit: Je ne sais pas; suis-je le gardien de mon frère?

Non seulement, il est meurtrier comme son père, mais regardez comment il est effronté devant la vérité. L’ivraie supporte difficilement la vérité

4.17

Caïn connut sa femme; elle conçut, et enfanta Hénoc. Il bâtit ensuite une ville, et il donna à cette ville le nom de son fils Hénoc.

4.18

Hénoc engendra Irad, Irad engendra Mehujaël, Mehujaël engendra Metuschaël, et Metuschaël engendra Lémec.

4.19

Lémec prit deux femmes: le nom de l’une était Ada, et le nom de l’autre Tsilla.

Le voici, le premier polygame de l’histoire, il vient de la semence qui a engendré Caïn. Oui c’est une affaire de semence

4.23

Lémec dit à ses femmes: Ada et Tsilla, écoutez ma voix! Femmes de Lémec, écoutez ma parole! J’ai tué un homme pour ma blessure, Et un jeune homme pour ma meurtrissure.

4.24

Caïn sera vengé sept fois, Et Lémec soixante-dix-sept fois.

4.25

Adam connut encore sa femme; elle enfanta un fils, et l’appela du nom de Seth, car, dit-elle, Dieu m’a donnée un autre fils à la place d’Abel, que Caïn a tué.

4.26

Seth eut aussi un fils, et il l’appela du nom d’Énosch. C’est alors que l’on commença à invoquer le nom de l’Éternel.

La vraie adoration de Dieu n’a repris qu’avec la semence du juste rétablie à travers Seth au point que dans la postérité d’Adam, Caïn est royalement ignoré et cela à dessin. Adam en tant que fils de Dieu ne peut produire un meurtrier, seul l’ennemi l’a fait. Noé, le seul juste lors du déluge est issu de Seth.

Gen 5.1

Voici le livre de la postérité d’Adam. Lorsque Dieu créa l’homme, il le fit à la ressemblance de Dieu.

5.3

Adam, âgé de cent trente ans, engendra un fils à sa ressemblance, selon son image, et il lui donna le nom de Seth.

5.24

Hénoc marcha avec Dieu; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit.

5.28 

Lémec, âgé de cent quatre-vingt-deux ans, engendra un fils.

5.29

Il lui donna le nom de Noé, en disant: Celui-ci nous consolera de nos fatigues et du travail pénible de nos mains, provenant de cette terre que l’Éternel a maudite.

Noé, juste et intègre devant Dieu dans un monde totalement corrompu par le péché avait une seule femme

Gen 6.18

Mais j’établis mon alliance avec toi; tu entreras dans l’arche, toi et tes fils, ta femme et les femmes de tes fils avec toi.

Gen 7.13

Ce même jour entrèrent dans l’arche Noé, Sem, Cham et Japhet, fils de Noé, la femme de Noé et les trois femmes de ses fils avec eux:

Comme la semence du Maître se perpétue, celle de l’ennemi aussi. La bible ne dit-elle pas de Lévi qu’il a payé la dime à Melchisédek alors qu’il était dans le sein d’Abraham

Maintenant remarquez ça. Cham a été maudit. De Cham est sorti Nimrod, qui a bâti Babylone. De Babylone est sortie le commencement de l’église catholique. Ensuite c’est passé à Achab. Ensuite c’est passé d’Achab à Judas Iscariot; l’aboutissement, l’anti-Christ. Il y avait Judas et Jésus dans la même église. Il y avait l’anti-Christ et le Saint-Esprit dans la même église. Aujourd’hui, encore, on trouve les deux semences dans l’église.

2 Tim 3.5

ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là.

On a une semence qui persévère dans l’enseignement des Apôtres contre une qui subsiste par des fables, des résolutions de conciles et de synodes

Actes 2.41

Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes.

2.42

Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.

Ils prennent le repas du seigneur dans la nuit, avec du pain sans levain, veillant à ne rompre qu’un seul pain et boire dans une seule coupe

Ils plongent dans les eaux au Nom du Seigneur Jésus-Christ tous ceux qui croient de tout leur coeur sans cours de baptême ni parrainage (www.egliseeiva.com/ Attention aux doctrines étrangères au Fondement des Apôtres).

[ Tous ceux qui croient à la communion des saints, c’est du spiritisme. “ Il y a un seul médiateur entre Dieu et l’homme, et c’est l’Homme Jésus-Christ. “ Peu m’importe combien de Marie il peut y avoir! Si j’étais prédicateur, et que j’ai une femme prédicateur derrière ma chaire, et que je lise dans cette Bible et que je voie qu’une femme ne doit pas prêcher, je l’ôterais de là, quitte à y laisser ma peau

Si j’avais été baptisé au nom du “ Père, Fils et Saint-Esprit ”, et que je découvre dans la Bible que personne n’a jamais été baptisé autrement qu’au Nom de Jésus-Christ, j’irais à l’eau aussi vite que je peux. Dans Actes 19, Paul a ordonné à des disciples de se faire rebaptiser. Peu importe comment ils s’étaient fait baptiser, il a fallu qu’ils viennent se faire rebaptiser. Ils s’étaient fait baptiser par l’homme même qui avait baptisé Jésus-Christ: Jean-Baptiste. Il a dit: “ Ça ne fonctionnera plus. Il faut venir vous faire rebaptiser. ” Et il a fallu qu’ils le fassent, avant de pouvoir recevoir le Saint-Esprit. C’était le plan de Dieu. “ Et Moi, Je te dis que tu es Pierre. Et Je te donnerai les clés du royaume. Et tout ce que tu lieras sur la terre, Je le lierai dans les Cieux; tout ce que tu délieras sur la terre, Je le délierai dans les Cieux. ” Or, Il se devait de tenir Sa Parole, sinon Il n’était pas Dieu. Maintenant, quand Jésus est ressuscité le troisième jour, Il n’avait pas les clés du royaume des Cieux. Il a dit: “ J’ai les clés de la mort et du séjour des morts ”, mais pas celles du royaume, parce qu’elles avaient été données à Pierre. Donc, Pierre se tient là avec les clés, pour ouvrir au monde le Ciel. Et il est là, avec les clés dans sa main. Et ils demandent: “ Que pouvons-nous faire pour être sauvés ? ” Maintenant, quoi que l’apôtre leur dise de faire, Dieu est forcé de le reconnaître dans le Ciel, s’Il lui a donné cette autorité-là. Alors Pierre a dit: “ Repentez-vous, chacun d’entre vous, et soyez baptisés au Nom de Jésus-Christ pour la rémission de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. ” Ainsi, tous, dans la bible, ont été baptisés au Nom de Jésus-Christ. Et ceux qui s’étaient fait baptiser avant, ont été obligés de venir se faire rebaptiser, au Nom de Jésus-Christ, pour recevoir le Saint-Esprit ].

On a une semence qui vit séparé totalement du péché contre une qui pratique le péché souvent avec le prétexte de la grâce, du salut éternel, de la prédestination

Héb 5.9

et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’auteur d’un salut éternel,

Dans le monde ancien, la ville de Corinthe était réputée pour son style de vie, quartiers dans lesquels déambulaient les prostituées, strip-teaseuse, parieurs et trafiquants de drogue. Le verbe grec « Corinthianiser »signifiait vivre sans honte et dans l’immoralité.

Quand Paul apprit que l’église qu’il y avait bâti durant son séjour de 18 mois dans cette ville, fidèle à l’héritage de la sa ville, était minée par des maladies spirituelles, il a écrit sa première lettre pour dans laquelle il a bordé els problème : divisions dans l’église, inceste, procès entre frères, violation de la liberté chrétienne, désordre total pendant les cultes, mariage et célibat, fêtes païennes, comportement des femmes, dons spirituels et résurrection des morts.

1 Jean 3.6

Quiconque demeure en lui ne pèche point….

3.8

Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement..

3.9

Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.

3.10

C’est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable….

3.12

et ne pas ressembler à Caïn, qui était du malin, et qui tua son frère.