Introduction Le royaume des cieux est un sujet très complexe, objet de nombreuses contradictions parfois. Pour certains, ce serait la vie future, une sorte de lieu de bonheur où seraient accueillis ceux qui n’auraient pas une trop mauvaise vie lors du jugement après leur mort. Pour d’autres, ce serait le monde présent où tous les problèmes seraient résolus, en particulier grâce à l’intervention formidable du Messie. Personne ne le connaissant, le Seigneur a du utiliser des images proches de nous pour que nous nous en fassions une idée. Y a-t-il une différence entre Royaume des Cieux et Royaume de Dieu ? Quelles réalités présente ce concept ? Comment le Christ l’image t-il ? Quelles vérités nous révèlent ces images ou paraboles ? telles sont les questions auxquelles se propose de répondre cette étude biblique. Les expressions « royaume des Cieux » et « royaume de Dieu »

En relevant les différents emplois de « royaume des cieux » et « royaume de Dieu », nous remarquons que l’expression « royaume des cieux » n’est employée que par Matthieu.

Par ailleurs, si nous mettons côte-à-côte les passages parallèles de Matthieu, Marc et Luc, nous nous apercevons que les termes « royaume de Dieu » et « royaume des cieux » sont interchangeables : lorsque Matthieu parle de « royaume des cieux », Marc et Luc parlent de « royaume de Dieu ». Voici quelques exemples :

Exemple 1 « Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. » Matthieu 4:17 « Il (Jésus) disait : Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. » “Jésus alla dans la Galilée, prêchant l’Évangile de Dieu. Il disait : Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous” Marc 1 : 14-15 Exemple 2 « Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. » Matthieu 11 : 11 « Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’y en a point de plus grand que Jean. Cependant, le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. » Luc 7 : 28 Exemple 3 « Et Jésus dit : Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. » Matthieu 19:14 Eglise Internationale de la Victoire sur l’Adversité Tél : 08 82 50 64 / 66 26 20 94 www.egliseeiva.com egliseeiva@yahoo.fr EGLISE INTERNATIONALE DE LA VICTOIRE SUR L’ADVERSITE

« Jésus, voyant cela, fut indigné, et leur dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas ; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. » Marc 10 : 14 « Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas ; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. »Luc 18:16 Exemple 4

“Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé…” (Matt. 13.31)

“À quoi comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle parabole le représenterons-nous ? Il est semblable à un grain de sénevé…” (Marc 4.30-31) Exemple 5

“Si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.” (Matt. 18.3-4)

“Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas ; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n’y entrera point.” (Marc 10.14-15) Le royaume des cieux est en fait une métonymie toponymique euphémisante comme l’a dit David Vincent. Une Métonymie toponymique est une figure de style qui permet de désigner un objet ou une personne par un lieu qui lui est lié. Exemple : La Maison Blanche (le président des Etats-Unis) ; L’Elysée (le président de la république française) ; le Kremlin (le président russe) ; Matignon (le premier ministre)

L’euphémisme est une figure de style qui a pour but d’atténuer une réalité jugée trop choquante, trop brutale ou désagréable, souvent en rapport avec la mort, la violence ou la sexualité.

Il nous a quitté (= il est mort) ; relations intimes (=relations sexuelles) Selon David Vincent, depuis le temps de l’exil, les Judéens se montraient beaucoup plus prudents, presque superstitieux, vis-à-vis du nom de Dieu. Ainsi, ils ne prononçaient plus le tétragramme sacré (YHWH), et lorsqu’ils devaient le lire dans le texte biblique, ils le remplaçaient par « Adonaï », qui veut dire « Seigneur ». Dans le Nouveau Testament, lorsque les auteurs citent un verset de l’Ancien Testament qui contient le tétragramme YHWH, ils le remplacent par « kurios », qui veut dire « Seigneur », et qui est en fait la traduction grecque d’ « Adonaï ». Mais certains, allant plus loin, estimaient même qu’il fallait éviter de prononcer le terme de « Dieu » lui-même et ils préféraient donc, pour parler de Dieu, employer le terme de « ciel » ou de « cieux ». La première attestation de ce remplacement se trouve dans Daniel 4 : 26 « Et quant à ce qu’on a dit de laisser le tronc des racines de l’arbre, ton royaume te demeurera, quand tu auras connu que les cieux dominent. » Nous avons aussi un exemple de cette pratique dans le Nouveau Testament : « Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi » Luc 15 : 18

« Cieux » est donc simplement un terme pour désigner Dieu, de la même façon que « l’Elysée » désigne le président de la république française.

Pour Jean-Claude Guillaume, on s’accorde à dire que Matthieu s’adressait à des Juifs qui, on le sait, avaient une vénération extraordinaire pour le nom imprononçable de Dieu. Cela se retrouve dans les circonlocutions utilisées pour éviter de dire “jurer au nom de Dieu” : “(Matt. 5.34-36) Cela expliquerait que Matthieu ait substitué au mot Dieu le mot Cieux. Il a donc employé l’expression « royaume des cieux » pour s’adapter aux habitudes de ses destinataires et éviter de les choquer. « Royaume de Dieu » et « Royaume des cieux » sont synonymes, le terme « des cieux » étant simplement une métonymie toponymique euphémisante pour désigner Dieu. Les deux expressions, bien que différentes, expriment le même concept Que renferme le concept ? Le Royaume de Dieu est une réalité spirituelle, car ” le Royaume de Dieu n’est pas le manger et le boire, mais la Justice et la Paix et la Joie, par le Saint-Esprit Romains 14,17-18 La Justice, la Paix et la Joie sont des fruits de l’Esprit que Dieu accordent maintenant à ceux qui soumettent leur vie au gouvernement de l’Esprit. Ces Fruits touchent aux sources les plus profondes de la vie spirituelle, et selon l’apôtre inspiré, c’est le Royaume de Dieu !

En même temps, le Royaume est un héritage que Dieu donnera à son Peuple quand le Christ viendra dans Sa Gloire. “Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du Royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde !Matthieu 25, 34.

Le Royaume est un règne dans lequel les hommes rentrent maintenant Matthieu 21 :31 et pourtant c’est un Règne dans lequel ils entreront à l’avenir. Matthieu 8 :11.

C’est en même temps un cadeau que Dieu nous accordera à l’avenir Luc 12 :32 et qu’on doit pourtant recevoir dans le présent Marc 10, 15. Que signifie le mot Royaume ? Selon un auteur, la réponse moderne [domaine-peuple] a fait disparaître la signification-clef de cette vérité biblique ancienne. Le sens principal du mot hébreu malkuth dans l’Ancien Testament et du grec basilea dans le Nouveau Testament indique le rang, l’autorité et la souveraineté qu’exerce un roi. Un royaume est avant tout l’autorité pour gouverner, la souveraineté du roi. Ce sens principal du mot Royaume ou règne est visible dans l’Ancien Testament où il décrit le gouvernement d’un roi : – Esdras 8 : 1, 2 Chroniques 12 : 1, Daniel 8 : 23, Jérémie 49 : 34, 2 Chroniques 11 :17 ; 12 :1; 26, 30; Esdras 4, 5 ; Néhémie 12 : 22 Quand le mot se réfère au Royaume de Dieu, il indique toujours Son Règne, Son Gouvernement, Sa Souveraineté et non le royaume dans lequel ils s’exercent.

– Le Psaume 103, 19 dit ceci : ” l’Eternel a établi Son Trône dans les Cieux et Son Règne domine sur toutes choses !Le Royaume de Dieu, Son malkuth, est Son Gouvernement universel, Sa Souveraineté sur la terre entière. – Le Psaume 145, 11 dit ceci : ” Ils diront la Gloire de Ton Règne et ils proclameront Ta Puissance ! ” Selon le parallélisme de la poésie hébraïque, les deux versets expriment la même vérité. Le Royaume de Dieu, c’est Sa Puissance. – Au verset 13, du même Psaume on lit : ” Ton Règne est un Règne de tous les siècles. Et Ta Domination subsiste dans tous les Âges !. Daniel 2, 37 dit : ” Ô Dieu ! Tu es le Roi des Rois et le Dieu des Cieux t’a donné le royaume, la puissance, la force et la gloire…” Remarquez quels sont les synonymes du royaume : puissance, force, gloire ; ils expriment tous l’Autorité. Ces termes désignant le royaume comme la LOI que Dieu a donné au roi. De Belchatsar, il a été écrit : ” Dieu a compté ton royaume et y a mis fin ! ” en Daniel 5 :26-31. Il est clair que le domaine que Belchatsar gouvernait ne fut pas détruit. Le domaine babylonien et son peuple ne furent pas anéantis mais ils furent donnés, remis à un autre chef. Ce qui eut une fin, c’est l’autorité de roi qui fut remise à Darius le Mède. Dans le Nouveau Testament, une référence établit très clairement cette compréhension Luc 19 :11-12 Le Royaume de Dieu est donc Sa Royauté, Sa Loi, Son Autorité. Une fois que l’on comprend cela, on peut parcourir le Nouveau Testament et trouver de nombreux passages où ce sens est évident, où le Royaume n’est pas un Domaine ou un peuple, mais le Règne de Dieu.

Jésus a dit que nous devions ” recevoir le Royaume de Dieu comme de petits enfants Marc 10, 15 Que reçoit-on ? Le Ciel ? L’Église ? Non !

Sa Loi ! C’est la Loi de Dieu que l’on reçoit

Pour entrer dans le Royaume héritage, on doit se soumettre à l’Autorité de Dieu sur cette terre, que Paul appellera ” la Loi de l’Esprit de Vie…Six paraboles pour présenter le royaume des cieux Matthieu 13 :24-53 contient six paraboles différentes qui présentent le Royaume de Dieu. Bien qu’il y ait de nombreux textes bibliques sur le sujet, nous regardons celles-ci afin d’en tirer de profondes révélations. Pour Marc Pernot, ce sont six petites histoires toutes simples introduites par cette même phrase « Le Royaume des cieux est semblable à … ». Ces six récits se croisent, se complètent, se nuancent mutuellement. Nous avons ici non pas une parabole mais un réseau de six paraboles sur le même sujet ! Les trois premières paraboles présentent le Royaume des cieux comme UNE SEMENCE QUI PORTE SON FRUIT (bonne semence dans son champ-grain de moutarde semé-levain introduit dans trois mesures de farine)

Les deux paraboles suivantes présentent le Royaume des cieux comme UN OBJET DE GRANDE VALEUR ET L’ATTITUDE QU’ON A QUAND ON LE DECOUVRE (trésor caché, perle de grand prix) La première et la dernière paraboles présentent le Royaume héritage comme LE LIEU DU TRI (laissez croitre ensemble, toutes espèces de poissons) Les trois premières paraboles V24,31,33

1. Une semence qui porte son fruit

Une semence qui apporte la transformation (2 Cor 5 : 17), le renouvellement (Rom 12 : 2), une semence de vie. Quelle loi reçois tu ? une loi bâtie sur le fondement des Apôtres (rejet de l’impudicité 1Cor 5;6 ; Actes 15:28-29, l’encouragement des fiançailles, l’honneur au Mariage Heb 13 :1, le rejet du remariage, de l’homosexualité Rom 1:26-32, bref !! la haine du péché 1 Jean 3 :3-10, l’extérieur qui convient à la sainteté Tite 2 :3, la non ordination d’une femme 1Tim2 :11-12 ; 1Cor14 :34-37, la non récitation des crédos et des litanies, la pratique de la prière fervente, bref !!! la vie chrétienne victorieuse)

2. Une semence constituée des dogmes humains provenant des conciles et rassemblements Phil 3 :17-18

(Le baptême par aspersion, la formule trinitaire couplée à un polythéisme, la prière dans le coeur, contraire a 1 Sam 1 :12-16, l’apologie du péché, la dénomination qui sauve, les messes de requiem, les purgatoires, la prière de repos de l’âme, l’eucharistie, la célébration du Papa Noel..) ou ce qui t’arrange 2Tim 4 :3-4 (la dénaturation Cant1 :5, les habits d’hommes pour les femmes Deut22 :5)

Un grain de moutarde, une simple vérité biblique annoncée, une loi authentique prêchée peuvent faire entrer plusieurs dans le Royaume

Un seul levain pour faire lever la pâte de trois mesures de farines !!!

3. Les semences se ressemblent MAIS IL Y A UNE DIFFERENCE CAPITABLE QUE L’OEIL NE PUT VOIR MAINTENANT

Si tu n’es pas BLE, si tu n’as pas reçu le Royaume maintenant, tu ne peux y entrer plus tard. Les deux paraboles suivantes V44, 45

1. Accorder une importance au Royaume plus que toute autre chose

Chercher, trouver …montrent la valeur accordé aux images Matt 6 : 33

2. Le Royaume implique des abstinences, des privations, des luttes

Il va vendre tout ce qu’il a, quelle détermination !!! Prêt à tout renier comme Paul 1 Cor 9 :24-27, Phil 3 :7-8 La première et dernière paraboles V24, 47

1. La loi est annoncée à tous

Actes 17 :30, 1 Pierre 3 :9

2. Le tri se fera au dernier moment pour le Royaume héritage

Apo 20 :11-15 ; 21 :1-8 Conclusion Comportons nous comme des étrangers et voyageurs car DANS LE ROYAUME 1Pierre2:11. L’étranger ne s’emballe pas ce qui se passe là ou il est (le monde), le voyageur ne rêve qu’à sa destination finale.