THEME : CES HONNEURS QUI SE MUENT EN VENERATION : ATTENTION A TOUT CULTE DE LA PERSONNALITE

Nous sommes édifiés sur le Fondement des Apôtres et des Prophètes, c’est pourquoi nous croyons à :

 La parole infaillible de Dieu. Oui Frères, nous devons absolument revenir à la Parole

 La divinité de Jésus Christ 1Tim 3 : 16

 Le baptême au Nom du Seigneur Jésus Christ. Les bénéficiaires du baptême de Jean ont du se faire baptiser au Nom du Seigneur Jésus Christ, Actes 19 : 1-5

 Un seul pain et une seule coupe lors du repas du Seigneur

 Le salut par la grâce et la sanctification comme conséquence du salut

 L’appel pour le service et les dons Ministères comme des fonctions et non des titres

 La chevelure comme gloire de la femme et le voile adoration 1 Cor 11

La beauté naturelle Cant des Cant 1 : 5-6

 Les vies conjugales approuvées par Dieu, Heb 13 : 1

 Le Travail comme base de toute richesse ; l’encouragement de l’entrepreneuriat

Nous condamnons avec la dernière énergie tout culte de la personnalité

Ce matin, je voudrais aborder un sujet d’une extrême importance pour le corps de Christ aujourd’hui « Ces honneurs qui se muent en vénération : Attention à tout culte de la personnalité ».

Dieu n’a jamais été contre l’honneur à accorder à nos pères, nos autorités politiques ou ecclésiastiques. L’honneur est une marque de respect. D’ailleurs, il nous le recommande :

L’honneur aux personnes âgées

Ex 20.12

Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne.

Lev 19.32 

Tu te lèveras devant les cheveux blancs, et tu honoreras la personne du vieillard. Tu craindras ton Dieu. Je suis l’Éternel.

L’honneur aux hommes de Dieu

Phill 2.25

J’ai estimé nécessaire de vous envoyer mon frère Épaphrodite, mon compagnon d’oeuvre et de combat, par qui vous m’avez fait parvenir de quoi pourvoir à mes besoins.

2.29

Recevez-le donc dans le Seigneur avec une joie entière, et honorez de tels hommes.

1 Tim 5.17

Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement.

L’honneur aux veuves

1 Tim 5.3

Honore les veuves qui sont véritablement veuves.

L’honneur aux croyants et à tous

1 Pierre 2.7

L’honneur est donc pour vous, qui croyez. Mais, pour les incrédules, La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l’angle, Et une pierre d’achoppement Et un rocher de scandale;

2.17

Honorez tout le monde; aimez les frères; craignez Dieu; honorez le roi.

1 Cor12.13

Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit.

12.14

Ainsi le corps n’est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres.

12.15

Si le pied disait: Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps-ne serait-il pas du corps pour cela?

12.16

Et si l’oreille disait: Parce que je ne suis pas un oeil, je ne suis pas du corps, -ne serait-elle pas du corps pour cela?

12.17

Si tout le corps était oeil, où serait l’ouïe? S’il était tout ouïe, où serait l’odorat?

12.18

Maintenant Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu.

12.19

Si tous étaient un seul membre, où serait le corps?

12.20 

Maintenant donc il y a plusieurs membres, et un seul corps.

12.21

L’oeil ne peut pas dire à la main: Je n’ai pas besoin de toi; ni la tête dire aux pieds: Je n’ai pas besoin de vous.

12.22

Mais bien plutôt, les membres du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires;

12.23

et ceux que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d’un plus grand honneur.

Mais ces honneurs ne doivent en aucun cas outrepasser les bornes au point de reléguer Dieu au second plan. L’histoire du Sacrificateur Eli est révélatrice.

1 Sam 2.27

Un homme de Dieu vint auprès d’Éli, et lui dit: Ainsi parle l’Éternel: Ne me suis-je pas révélé à la maison de ton père, lorsqu’ils étaient en Égypte dans la maison de Pharaon?

2.28

Je l’ai choisie parmi toutes les tribus d’Israël pour être à mon service dans le sacerdoce, pour monter à mon autel, pour brûler le parfum, pour porter l’éphod devant moi, et j’ai donné à la maison de ton père tous les sacrifices consumés par le feu et offerts par les enfants d’Israël.

2.29

Pourquoi foulez-vous aux pieds mes sacrifices et mes offrandes, que j’ai ordonné de faire dans ma demeure? Et d’où vient que tu honores tes fils plus que moi, afin de vous engraisser des prémices de toutes les offrandes d’Israël, mon peuple?

Bien Aimés Frères, les hommes d’aujourd’hui aiment recevoir des honneurs, des respects prenant parfois l’allure d’esclavage. Dans des foyers, dans la vie courante et de plus en plus dans des synagogues, des honneurs, des révérences prennent l’allure d’une vénération mieux une adoration. Un véritable culte de personnalité s’installe de plus en plus dans de nombreuses dénominations oubliant parfois l’avertissement solennel du Livre Saint « Je suis Dieu, Je ne donnerai pas ma Gloire à un Homme, ni mon honneur aux statues ».

Le culte de la personnalité s’installe quand on pense qu’une personne a un mérite, une différence, une distinction oubliant que TOUT CE QUE L’HOMME POSSEDE EST PURE GRACE, alors on commence à adopter à son endroit une sorte de révérence, de déférence poussée, de soumission aveugle.

Et pourtant Christ de son vivant, s’est opposé à toute forme de vénération d’une autre personne que Dieu, il a rejeté tout culte de personnalité à l’endroit de quelqu’un qui avait bénéficié d’une grâce comme Marie. Les Apôtres ont également rejeté tout culte de la personnalité à leur endroit et même les anges ont refusé de recevoir la gloire due à Dieu SEUL.

1– Le culte à l’attention de Marie refusé par le Seigneur 

La première femme qui a essayé de rendre un culte à la Bien Aimé Soeur Marie a eu pour son compte dans la réponse du Seigneur, Lisons Luc 11 : 17-28

11.17

Comme Jésus connaissait leurs pensées, il leur dit: Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et une maison s’écroule sur une autre.

11.18

Si donc Satan est divisé contre lui-même, comment son royaume subsistera-t-il, puisque vous dites que je chasse les démons par Béelzébul?

11.19

Et si moi, je chasse les démons par Béelzébul, vos fils, par qui les chassent-ils? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges.

11.20

Mais, si c’est par le doigt de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc venu vers vous.

11.21

Lorsqu’un homme fort et bien armé garde sa maison, ce qu’il possède est en sûreté.

11.22

Mais, si un plus fort que lui survient et le dompte, il lui enlève toutes les armes dans lesquelles il se confiait, et il distribue ses dépouilles.

11.23

Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse.

11.24

Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va dans des lieux arides, pour chercher du repos. N’en trouvant point, il dit: Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti;

11.25

et, quand il arrive, il la trouve balayée et ornée.

11.26

Alors il s’en va, et il prend sept autres esprits plus méchants que lui; ils entrent dans la maison, s’y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première.

11.27

Tandis que Jésus parlait ainsi, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit: Heureux le sein qui t’a porté! heureuses les mamelles qui t’ont allaité!

11.28

Et il répondit: Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent!

Pendant que Jésus parle des démons, ceux-ci veulent amener de la confusion chez les gens par le mensonge d’une femme, l’objectif étant de rendre un culte à Marie.

Que répondit Jésus ? “Oh oui Marie est bénie, c’est la mère de Dieu !” ? “Oui bénissons Marie ensemble !” ? “Tu as très bien dit femme !” ? “Tu pourras adorer Marie après ma mort”?

NON !!!! Jésus répondit : “Heureux PLUTÔT ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent !”. Jésus a cassé le culte à Marie. 

Regardons ensemble les quatre communications que nous trouvons dans le NT entre Jésus et Marie. Dans tous ses propos, Jésus avait clairement choisi de n’offrir aucune occasion un jour à un culte à l’attention de la personne de Marie.

Aux noces de Cana, Jean 2 : 3-4

2.3

Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit: Ils n’ont plus de vin.

2.4

Jésus lui répondit: Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi? Mon heure n’est pas encore venue.

Que répondit Jésus ? “Oui Maman, tu es la mère de Dieu, je ne peux que t’obéir et me soumettre à toi !”? “Oui maman je vais en acheter” ? NON !!!! : “Jésus lui répondit : Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ? (en d’autres termes, femme, pourquoi me cherches-tu des histoires)”. Il a utilisé le terme de FEMME, totalement neutre, le même terme qu’on utilisait pour parler de n’importe quelle femme. Il n’y avait aucune allusion à un rapport fils-mère.

A Jérusalem, Luc 2 : 41-49

2.41

Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque.

2.42

Lorsqu’il fut âgé de douze ans, ils y montèrent, selon la coutume de la fête.

2.43

Puis, quand les jours furent écoulés, et qu’ils s’en retournèrent, l’enfant Jésus resta à Jérusalem. Son père et sa mère ne s’en aperçurent pas.

2.44

Croyant qu’il était avec leurs compagnons de voyage, ils firent une journée de chemin, et le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances.

2.45

Mais, ne l’ayant pas trouvé, ils retournèrent à Jérusalem pour le chercher.

2.46

Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant.

2.47

Tous ceux qui l’entendaient étaient frappés de son intelligence et de ses réponses.

2.48

Quand ses parents le virent, ils furent saisis d’étonnement, et sa mère lui dit: Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous? Voici, ton père et moi, nous te cherchions avec angoisse.

2.49

Il leur dit: Pourquoi me cherchiez-vous? Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père?

Que répondit Jésus ? “Oh oui Papa et maman, je vous demande pardon d’avoir agi ainsi car vous êtes mes parents !” ? “Vous avez eu raison de vous inquiéter car je n’ai pas fait exprès mais je me suis perdu” ? Non !!!! Jésus était resté délibérément à Jérusalem et il leur répondit “Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe 

des affaires de mon Père ?” Faisant ainsi la différence entre eux (“vous”, un terme dénué de sympathie), et SON VRAI PÈRE.

Après que cette femme ait voulu adorer Marie, Marc 3 : 21, 32-35

3.21

Les parents de Jésus, ayant appris ce qui se passait, vinrent pour se saisir de lui; car ils disaient: Il est hors de sens.

3.32

La foule était assise autour de lui, et on lui dit: Voici, ta mère et tes frères sont dehors et te demandent.

3.33

Et il répondit: Qui est ma mère, et qui sont mes frères?

3.34

Puis, jetant les regards sur ceux qui étaient assis tout autour de lui: Voici, dit-il, ma mère et mes frères.

3.35

Car, quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma soeur, et ma mère.

Que répondit Jésus ? Dit-il : “Oh ! Ma mère est là ! Écoutez-moi la foule, voici ma mère ! Honorez-la ! Elle nous fait la grâce de nous visiter !” ? “Je suis désolé vous la foule, mais je dois vous quitter, ma mère et mes frères sont là et ils sont plus importants que vous !” ? “Faites-les vite venir, car il faut que la foule voit ma mère, celle qu’ils devront adorer lorsque je serai mort” ? NON !!!! “Mais Jésus répondit : Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit : Voici ma mère et mes frères. Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma soeur, et ma mère.

Jésus montra très clairement dans sa vie sur cette terre que ni Joseph, ni Marie, ni ses frères n’étaient plus importants que quiconque. Que son vrai père était Dieu le père, et que sa mère, ses frères et ses soeurs étaient ses véritables disciples.

Remarquons qu’il n’a pas dit : “celui-là est mon père”, car il a un Père et ce Père, c’est Dieu. Remarquons aussi que Marie et ses frères n’étaient pas parmi la foule car ils ne venaient pas écouter Jésus, ils n’étaient même pas parmi ses disciples : (Jean 7:5).

7.5

Car ses frères non plus ne croyaient pas en lui.

La famille de Jésus disait qu’il était fou et voulait l’empêcher d’enseigner la foule !!!

A la croix, Jean 19 : 25-27

19.25

Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la soeur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala.

19.26

Jésus, voyant sa mère, et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils.

19.27

Puis il dit au disciple: Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui. 

Que lui dit Jésus ? “Oh ! Mère de Dieu, voici le temps où tous les hommes doivent t’adorer ! Foule, adorez-la !” ? “Je suis si triste de te quitter mère de Dieu, je suis ton fils, quel tragédie !” ? Dit-il à Jean : “Voici celle dont j’ai parlé et que vous devez adorer” ? NON !!!! “Femme, voilà ton fils. Puis il dit au disciple : Voilà ta mère”. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui.

Frères, Joseph avait certainement quitté Marie ou était mort à ce moment, sinon elle serait restée auprès de Joseph. Mais, conformément aux écritures qui recommandent de nous occuper des veuves et des enfants orphelins dans 1 Tim 5 : 16, Jésus l’a demandé à Jean.

5.16

Si quelque fidèle, homme ou femme, a des veuves, qu’il les assiste, et que l’Église n’en soit point chargée, afin qu’elle puisse assister celles qui sont véritablement veuves.

Frères, nous le savons tous, et il est bien de le rappeler, le crédo « je vous salue Marie » n’a aucun fondement apostolique tout comme l’apologie de la virginité de Marie.

Le credo « Je vous salue Marie » est un véritable blasphème

« Je VOUS salue Marie PLEINE DE GRACE, le Seigneur est avec VOUS. VOUS êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de VOS entrailles est béni»

Pour mieux analyser, regardons le texte original Luc 1.28

L’ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi.

La différence est nette entre le crédo mis sur pied par le système papal récité par des millions d’individus et la salutation de l’archange Gabriel.

Marie est vouvoyée, intention inavouée de mettre Marie au dessus de Dieu car le Seigneur a toujours été tutoyé « Notre Père qui est aux cieux, que ton Nom soit sanctifié, que ton règne vienne… ». Comment peut t-on tutoyer Dieu le créateur et vouvoyer Marie la créature ????

Jamais dans les écritures, un seul n’a vouvoyé un homme à plus forte raison une femme !!!

Juges 6.12

L’ange de l’Éternel lui apparut, et lui dit: L’Éternel est avec toi, vaillant héros!

Juges 13.3

Un ange de l’Éternel apparut à la femme, et lui dit: Voici, tu es stérile, et tu n’as point d’enfants; tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils.

13.16

L’ange de l’Éternel répondit à Manoach: Quand tu me retiendrais, je ne mangerais pas de ton mets; mais si tu veux faire un holocauste, tu l’offriras à l’Éternel. Manoach ne savait point que ce fût un ange de l’Éternel.

13.17 

Et Manoach dit à l’ange de l’Éternel: Quel est ton nom, afin que nous te rendions gloire, quand ta parole s’accomplira?

13.18

L’ange de l’Éternel lui répondit: Pourquoi demandes-tu mon nom? Il est merveilleux.

Le terme Pleine de grâce est le deuxième blasphème de ce credo. L’ange a dit « toi à qui une grâce a été faite ». Comment un être humain peut l’être alors que Seul Dieu est plein de grâce.

Jean 1.14

Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.

Si Marie était pleine de grâce, alors elle deviendrait le distributeur de dons par excellence, or l’écriture est formelle là-dessus.

Eph 4.7

Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ.

4.8

C’est pourquoi il est dit: Étant monté en haut, il a emmené des captifs, Et il a fait des dons aux hommes.

Marie n’est plus la « vierge Marie »

Matt 1.25

Mais il ne la connut point jusqu’à ce qu’elle eût enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus.

Marc 6.3

N’est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon? et ses soeurs ne sont-elles pas ici parmi nous? Et il était pour eux une occasion de chute.

Frères, les seules fois où on fait mention de Marie après les évangiles : Elle était à la Pentecôte (Actes 1 :13-14) après avoir finalement cru en Jésus et fut baptisée du Saint-Esprit (Actes 2 :4).

1.13

Quand ils furent arrivés, ils montèrent dans la chambre haute où ils se tenaient d’ordinaire; c’étaient Pierre, Jean, Jacques, André, Philippe, Thomas, Barthélemy, Matthieu, Jacques, fils d’Alphée, Simon le Zélote, et Jude, fils de Jacques.

1.14

Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus.

Ensuite, les apôtres ont toujours parlé de Jésus, jamais de Marie. Gal 4 : 4-5

4.4

Mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi, 

4.5

afin qu’il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l’adoption.

Remarquons que l’apôtre ne cite même pas le nom de Marie, car aucun accent n’est mis sur Marie. Aucun disciple, ni Marie, ni Jésus, ni les apôtres ne nous ont demandé de parler à Marie ou de la prier. Les apôtres ont TOUJOURS dirigé les gens vers JESUS et ils n’ont eux-mêmes jamais fait de prière à Marie ou aux saints. Quand Jésus est né, les mages n’ont pas adoré Marie, mais Jésus :

Matt 2.11

Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

2– Le culte à l’attention des Apôtres, rejeté par ces derniers

Contrairement à ce que bon nombre d’hommes de Dieu acceptent aujourd’hui, les Apôtres n’ont jamais voulu cautionner un culte de personnalité à leur endroit.

Premièrement, ils dépendaient du Seigneur tout en reconnaissant la place des devanciers

1.15

Mais, lorsqu’il plut à celui qui m’avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m’a appelé par sa grâce,

1.16

de révéler en moi son Fils, afin que je l’annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang,

1.17

et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui furent apôtres avant moi, mais je partis pour l’Arabie. Puis je revins encore à Damas.

1.18

Trois ans plus tard, je montai à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas, et je demeurai quinze jours chez lui.

1.19

Mais je ne vis aucun autre des apôtres, si ce n’est Jacques, le frère du Seigneur.

1.20

Dans ce que je vous écris, voici, devant Dieu, je ne mens point.

Deuxièment, ils reprenaient les devanciers en cas d’erreur ou de déviation de ceux ci

Paul, anciennement meurtrier, devenu Apôtre, a repris Pierre, Apôtre des circoncis, celui à qui Jesus avait remis les clés du royaume des cieux et qui a réalisé la prédication qui a abouti au premier salut et baptême de l’histoire de l’Eglise (Matt 16 : 13-16 ; Actes 2 : 37-42)

2.11

Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il était répréhensible.

2.12 

En effet, avant l’arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens; et, quand elles furent venues, il s’esquiva et se tint à l’écart, par crainte des circoncis.

2.13

Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie.

2.14

Voyant qu’ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l’Évangile, je dis à Céphas, en présence de tous: Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser?

Les Apôtres acceptaient en toute humilité de se réunir examiner une question pour laquelle il y avait des divergences de points de vue et AUCUNE PERSONNE NE SEMBLAIT PENSER POUVOIR IMPOSER SON IDEE OU AVOIR TOUTE LA LUMIERE. Oh que voyons nous aujourd’hui ? des leaders incontestables ? des propos comme paroles d’évangile !!!

15.7

Une grande discussion s’étant engagée, Pierre se leva, et leur dit: Hommes frères, vous savez que dès longtemps Dieu a fait un choix parmi vous, afin que, par ma bouche, les païens entendissent la parole de l’Évangile et qu’ils crussent.

15.13

Lorsqu’ils eurent cessé de parler, Jacques prit la parole, et dit: Hommes frères, écoutez-moi!

15.28

Car il a paru bon au Saint Esprit et à nous de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nécessaire,

15.29

savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu.

Que voyons nous aujourd’hui ? Plusieurs ont rejeté la parole pour s’attacher aux dires de leur leader car ceux-ci y travaillent !!!

Jer 2.13

Car mon peuple a commis un double péché: Ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive, Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, Qui ne retiennent pas l’eau.

1 Cor 1.11

Car, mes frères, j’ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu’il y a des disputes au milieu de vous.

1.12

Je veux dire que chacun de vous parle ainsi: Moi, je suis de Paul! et moi, d’Apollos! et moi, de Céphas! et moi, de Christ!

1.13

Christ est-il divisé? Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés? 

Non, nous devons appartenir à CHRIST et ramener toute chose à sa parole. Nous devons ramener toute chose à la Parole même si notre communauté ne la pratique pas !!!

Certains même vont jusqu’à poser de nouveaux fondements insinuant que Dieu ait fait des erreurs. Les propos du Pape François tenus récemment sont révélateurs en la matière. Dans ses dernières révélations, le Pape François dit:

« À travers l’humilité, la recherche de l’âme, et la contemplation de la prière, nous avons acquis une nouvelle compréhension de certains dogmes. L’Église ne croit plus en un véritable enfer où les gens souffrent. Cette doctrine est incompatible avec l’amour infini de Dieu. Dieu n’est pas un Juge mais un ami et un amant de l’humanité. Dieu ne cherche pas à condamner, mais seulement à embrasser. Comme la fable d’Adam et Eve, nous voyons l’enfer comme un dispositif littéraire. L’enfer est simplement une métaphore de l’âme isolée, qui, comme toutes les âmes, seront finalement unies dans l’amour avec Dieu.

Dans un discours choquant qui résonne à travers le monde, le Pape François a déclaré que :

Toutes les religions sont vraies, parce qu’elles sont vraies dans les coeurs de tous ceux qui croient en elles. Quel autre type de vérité y’a t-il? Dans le passé, l’église a été dure envers celles qu’elle jugeait moralement répréhensibles ou pécheresses. Aujourd’hui, nous ne sommes plus juges. Comme un père aimant, nous ne condamnons pas nos enfants. Notre église est assez grande pour les hétérosexuels et les homosexuels, pour les pro-vie et pro-choix ! Pour les conservateurs et les libéraux, les communistes sont les bienvenus et même nous ont rejoints. Nous aimons tous et adorons le même Dieu.

Au cours des six derniers mois, les cardinaux, les évêques catholiques et les théologiens ont délibéré dans la Cité du Vatican, en discutant de l’avenir de l’Église et pour redéfinir des doctrines et des dogmes catholiques de longue date. Le Troisième Concile Vatican II, est le plus grand et le plus important depuis que le Concile Vatican II ait été conclu en 1962.

Le Pape François a convoqué le nouveau conseil à « enfin terminer le travail du Concile Vatican II ». Le Troisième Concile Vatican II s’est conclu, le Pape François annonçant que…

Le catholicisme est maintenant une « religion moderne et raisonnable », qui a subi des changements évolutifs. Le temps est venu d’abandonner toute intolérance. Nous devons reconnaître que la vérité religieuse évolue et change. La vérité n’est pas absolue ou gravée dans la pierre. Même les athées reconnaissent le divin. Par des actes d’amour et de charité, l’athée reconnaît Dieu ainsi, et rachète son âme, devenant un participant actif dans la rédemption de l’humanité.

Une déclaration dans le discours du pape a envoyé les traditionalistes dans un accès de confusion et d’hystérie … 

Dieu est en train de changer et d’évoluer en tant que nous-mêmes; Dieu vit en nous et dans nos coeurs. Lorsque nous diffusons l’amour et la bonté dans le monde, nous touchons notre propre divinité et Le reconnaissons. La Bible est un beau livre saint, mais comme toutes les grandes et anciennes oeuvres, certains passages ne sont pas à jour. Certains appellent même à l’intolérance ou au jugement. Le temps est venu pour voir ces versets comme des interpolations plus tard, contrairement au message d’amour et de vérité, qui rayonne autrement par l’Écriture. Conformément à notre nouvelle compréhension, nous allons commencer à ordonner des femmes cardinaux, des évêques et des prêtres. À l’avenir, j’espère que nous aurons un jour un pape féminin. Que personne ne ferme aux femmes les portes qui sont ouvertes aux hommes !

Quelques cardinaux de l’église catholique sont contre les dernières déclarations du Pape. »

Source : Africeleb, traduction par Kenya Today via Les Chroniques de Rorschach

Ces propos corroborent de nombreuses affirmations de Leaders de dénominations

« Le pape est dieu sur terre »

« Si quelqu’un nie que dans le très saint sacrement de l’eucharistie soient contenus vraiment, réellement et substantiellement le corps et le sang conjointement avec l’âme et la divinité de notre Seigneur Jésus Christ tout entier mais qu’il dit qu’ils n’y sont en signe et en figure ou par leur vertu, qu’il soit anathème (Canon 1, les décrets du concile de trente, volume 10 de l’histoire des conciles) »

« Si quelqu’un nie que dans le sacrement vénérable de l’eucharistie soient présent le Christ tout entier dans chacune des 2 espèces et dans chaque partie de chaque espèce lorsqu’elle est divisée, qu’il soit anathème »

« Si quelqu’un dit c’est une tromperie de célébrer des messes en l’honneur des saints afin d’obtenir leur intercession auprès de Dieu, comme l’Eglise l’a établi, qu’il soit anathème (Concile de Trente, canon 5) »

« Marie n’a pas abandonné son rôle salvateur mais par ses nombreux actes d’intercession, elle continue à obtenir pour nous des dons pour le salut éternel. Que tout le corps entier des fidèles continue à prier avec persévérance Marie, la mère de Dieu et des hommes (Les documents du Vatican II, Waltes M., Page 95-9 »

« Les impératifs bibliques en matière de sexualité ne sont plus valables de nos jours » disait un archevêque

« Pantalon là, y a des églises où Dieu n’autorise pas et il y en a où il autorise, chez nous ici Dieu autorise, Amen » disait un homme de Dieu

« Un chrétien normal doit avoir au moins 2 femmes, les soeurs de la communauté crient Amen !!! », une église au Camp Militaire. 

Dans une église anglicane, l’enfer n’existe pas, le Saint esprit est féminin

Aujourd’hui, Une église pentecôtiste pour gays est en plein boom au Brésil. Elle a été Fondée par le Pasteur Marcos Gladstone et son compagnon Fabio Inacio de Souza, l’Eglise Chrétienne Contemporaine est située dans le quartier populaire de Madure et regorge de nombreux homosexuels et lesbiennes.

Troisièment, ils n’acceptaient jamais qu’on les vénère en dépit des miracles réalisés dans leur ministère

Apres la guérison d’un homme impotent des pieds, boiteux de naissance, Paul et Barnabas ont failli l’être objet de vénération. Oh combien d’hommes de Dieu auraient réagi de la sorte.

Actes 14.8

A Lystre, se tenait assis un homme impotent des pieds, boiteux de naissance, et qui n’avait jamais marché.

14.9

Il écoutait parler Paul. Et Paul, fixant les regards sur lui et voyant qu’il avait la foi pour être guéri,

14.10

dit d’une voix forte: Lève-toi droit sur tes pieds. Et il se leva d’un bond et marcha.

14.11

A la vue de ce que Paul avait fait, la foule éleva la voix, et dit en langue lycaonienne: Les dieux sous une forme humaine sont descendus vers nous.

14.12

Ils appelaient Barnabas Jupiter, et Paul Mercure, parce que c’était lui qui portait la parole.

14.13

Le prêtre de Jupiter, dont le temple était à l’entrée de la ville, amena des taureaux avec des bandelettes vers les portes, et voulait, de même que la foule, offrir un sacrifice.

14.14

Les apôtres Barnabas et Paul, ayant appris cela, déchirèrent leurs vêtements, et se précipitèrent au milieu de la foule,

14.15

en s’écriant: O hommes, pourquoi agissez-vous de la sorte? Nous aussi, nous sommes des hommes de la même nature que vous; et, vous apportant une bonne nouvelle, nous vous exhortons à renoncer à ces choses vaines, pour vous tourner vers le Dieu vivant, qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve.

14.16

Ce Dieu, dans les âges passés, a laissé toutes les nations suivre leurs propres voies,

14.17

quoiqu’il n’ait cessé de rendre témoignage de ce qu’il est, en faisant du bien, en vous dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et en remplissant vos coeurs de joie.

14.18

A peine purent-ils, par ces paroles, empêcher la foule de leur offrir un sacrifice.

Ils avaient toujours comme but de conduire les gens vers CHRIST et non autre chose.

Actes 17.22 

Paul, debout au milieu de l’Aréopage, dit: Hommes Athéniens, je vous trouve à tous égards extrêmement religieux.

17.23

Car, en parcourant votre ville et en considérant les objets de votre dévotion, j’ai même découvert un autel avec cette inscription: A un dieu inconnu! Ce que vous révérez sans le connaître, c’est ce que je vous annonce.

17.24

Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme;

17.25

il n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.

17.26

Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure;

17.27

il a voulu qu’ils cherchassent le Seigneur, et qu’ils s’efforçassent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous,

17.28

car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être.

Frères, aujourd’hui, les hommes de Dieu aux titres ronflants sont semblables à ces pharisiens que Jésus fustigeaient dans Matt 23 : 5-8

23.5

Ils font toutes leurs actions pour être vus des hommes. Ainsi, ils portent de larges phylactères, et ils ont de longues franges à leurs vêtements;

23.6

ils aiment la première place dans les festins, et les premiers sièges dans les synagogues;

23.7

ils aiment à être salués dans les places publiques, et à être appelés par les hommes Rabbi, Rabbi.

23.8

Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères.

Des honneurs qui prennent la forme d’un véritable culte de personnalité dans de nombreuses synagogues « des pasteurs qui se prosternent devant le Leader », « c’est le père qui bénit le fils », « des dirigeants qui quittent la chair quand le leader rentre et lui cède aussitôt le micro », « des hommes de Dieu ovationnés quand ils rentrent dans la synagogue », « des commandos qui les protègent en pleine prédication », « des chapeaux sur la tête au mépris de la consigne de Paul dans 1 Cor 11 », « des prosternations à leur vue », bref, Attention au culte de la personnalité de devenir les pharisiens de notre temps !!!

Même les anges ont refusé les honneurs quand ils ont su que ceux qu’on voulait leur servir était exclusivement réservé à Dieu. 

19.9

Et l’ange me dit: Écris: Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l’agneau! Et il me dit: Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.

19.10

Et je tombai à ses pieds pour l’adorer; mais il me dit: Garde-toi de le faire! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus. Adore Dieu. -Car le témoignage de Jésus est l’esprit de la prophétie.

Frères, il n’y a qu’un seul qui mérite l’adoration, LA PIERRE ANGULAIRE, JESUS

2.5

Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme,

2.6

qui s’est donné lui-même en rançon pour tous.